Archives par catégories: Humanités numériques

L’initié et le novice – preprint mis en ligne

Article à paraître fin 2017 dans l’ouvrage collectif issu des travaux du séminaire Images du savoir pratique pour l’année 2014-2015. Mise en ligne le 24/08/2017. L’initié et le novice : la double image de l’informaticien amateur et le recours à la métaphore religieuse dans la presse micro-informatique (fin des années 1970- début des années 2000) à lire […]

La liste de tâches en milieu universitaire. Des avantages de la rugosité numérique

Du fait de la position un peu étrange aux yeux de certains que j’occupe dans mon université – qu’est-ce que ça peut bien faire un vice-président responsable des Humanités numériques et des systèmes d’information ? – on vient parfois me trouver pour me faire faire du service après-vente ou me questionner sur des points à […]

La fin d’un monde

Les vacances d’hiver se terminent. Comme chaque année, le père Noël a apporté dans sa hotte bien garnie son lot d’ouvrages. De quoi se détendre et de quoi travailler. Il a notamment eu la bonne idée de déposer sous mon sapin et à mon attention, le livre de François Jarrige, Technocritiques1.JARRIGE François, Technocritiques, La Découverte, […]

Wilde en Sorbonne

Dans le cadre de la sortie du quatrième Mooc de Paris-Sorbonne sur la plateforme Edx que nous avons mis en ligne le 27 octobre dernier, je reçois ce soir Daniel Mesguich en Sorbonne à 19h30 pour une lecture de textes de Wilde sélectionnés et commentés par Pascal Aquien. Cette seconde « rencontre autour des Moocs […]

Présentation des Moocs à la BNF

Jeudi 16 mai, j’étais invité par Rafaël Szwarcensztein de la BNF pour présenter le travail de SorbonneX, l’équipe que je dirige depuis presque deux ans et qui est chargée de la réalisation des Moocs à Paris-Sorbonne. Nos partenaires nous demandent régulièrement de présenter le processus de production que nous avons mis en place pour les […]

Notes   [ + ]

1. JARRIGE François, Technocritiques, La Découverte, Paris, 2016, 440 p.
2. Sur le site de la Librairie Le Divan et pas chez l’ogre Amazon à qui il ne faut faire aucune confiance, bien entendu.
3. Je n’ai déjà pas de quoi acheter tous les livres qui me font envie… ceci dit, comme je n’ai pas le temps non plus de les lire, cela débouche au moins sur un équilibre de la frustration.