De quoi le Capes est-il le nom ? Coller des rustines

Avec les concours blancs à corriger, les Moocs à superviser et tous les projets qui demandent un peu d’attention ces derniers temps, j’ai laissé en jachère ma série de billets sur le Capes.

À quelques semaines seulement des épreuves, il s’agit maintenant pour vous de parer au plus pressé. Que faut-il faire dans les jours qui viennent pour continuer de manière optimale sa préparation ?

D’abord garder en ligne de mire la cohérence de son travail de préparation. Comme indiqué dans un précédent billet, il faut continuer à viser l’équilibre entre les questions travaillées et ne pas se laisser tenter par une focalisation dommageable sur quelques points – certes intéressants – mais qui laisseraient le reste dans l’ombre.

Pour cela, il faut garder et peut-être revoir légèrement son planning. Vous avez passé beaucoup de temps sur la contemporaine ? Laissez-la de côté quelque temps pour rééquilibrer votre attention vers les autres questions.

Le fouetIl faute ensuite coller des rustines. Coller des rustines cela signifie concrètement repérer ses lacunes et les combler. Une fiche par point. Rapide, concise, efficace. Chacun son modèle, mais je recommande quelques dates et un exemple rédigé par exemple. Pour traiter, au hasard, l’École de 1789 à 1899, 6 ou 7 fiches suffisent si la préparation antérieure n’a pas totalement fait l’impasse sur le sujet (oh ! Vous avez forcément lu deux ou trois choses dans les manuels, non ?) :

 

1833 Loi Guizot

Proposée par François Guizot, ministre de l’Instruction publique dans le premier gouvernement Soult.

25 articles / Enseignement primaire / garçons

Article 21 : comité communal a la responsabilité de s’assurer « qu’il a été pourvu à l’enseignement gratuit des enfants pauvres. »

Conséquence : augmentation du taux d’alphabétisation (50% en 1848).

Françoise Mayeur, Histoire générale de l’enseignement et de l’éducation en France, 1789-1930, tome 3, Perrin, 2004.
Gilles Rouet, L’invention de l’école. L’école primaire en France sous la Monarchie de Juillet, Presses Universitaires de Nancy, 1993.

Ces fiches ont un but de mémorisation de long terme donc inutile de les surdévelopper. Cela vous prendrait trop de temps.

Un outil pratique pour réviser rapidement est de dresser une liste des ces fiches en ne mentionnant que les titres. Cela vous permet de parcourir rapidement votre documentation et (a.) de repérer rapidement ce qui manque ainsi que (b.) de jouer le jeu de la mémoire en essayant de vous rappeler ce qu’elles contiennent sans les avoir directement sous les yeux.

Dernier point, il faut commencer si ce n’est déjà fait à vous entraîner. Les concours blancs ne suffisent pas. Faites des plans détaillés, pour les plus courageux, réaliser deux ou trois épreuves en « vraie grandeur » comme le disaient les ingénieurs des années 1980 quand il fallait tester un produit au contact du grand public.

À l’instar d’un sportif de haut niveau, les gestes élémentaires de la pratique du commentaire et de la dissertation doivent devenir des automatismes (particulièrement dans les épreuves un peu « exotiques » comme les épreuves 21.Je vous rappelle que nous avons sorti un manuel qui donne à lire, et c’est suffisamment rare pour être noté, des exemples rédigés : MOLINIÉ (SD.) Anne-Sophie, THIERRY Benjamin, BAUDINAULT Alexandra, KLEIN Bernard, JOUAN Fabien & PLEVEN Bertrand et al., Préparer et réussir le CAPES d’histoire géographie. Épreuves d’admissibilité. Concours 2014, Éditions Sedes, Paris, 2014, 224 p.).

Notes   [ + ]

1. Je vous rappelle que nous avons sorti un manuel qui donne à lire, et c’est suffisamment rare pour être noté, des exemples rédigés : MOLINIÉ (SD.) Anne-Sophie, THIERRY Benjamin, BAUDINAULT Alexandra, KLEIN Bernard, JOUAN Fabien & PLEVEN Bertrand et al., Préparer et réussir le CAPES d’histoire géographie. Épreuves d’admissibilité. Concours 2014, Éditions Sedes, Paris, 2014, 224 p.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>