Les « petits remontants » et les concours (Capes/Agrégation)

Je ne dirais pas ici tout le bien que je pense de la monumentale biographie de Claude Levi-Strauss réalisée par Emmanuelle Loyer que je n’ai pas encore terminée, mais j’y ai trouvé un passage qui m’a fait sourire. Il fait écho à des demandes aussi récurrentes qu’incongrues de la part de certains de mes étudiants.

En effet, tous les ans ou presque, un ou deux impétrants au Capes ou à l’agrégation viennent me trouver pour me demander conseil en matière de substances miracles pour (au choix) rester éveillés plus longtemps, être mieux concentrés ou encore vaincre leur stress.

Bien entendu, rien ne remplace les bénéfices d’un sommeil réparateur ou d’un peu de confiance en soi, et je refuse systématiquement de me transformer en médecin du sport espagnol.

L’anecdote rapportée par Emmanuelle Loyer le confirme : au moment de passer son oral d’agrégation de philosophie, Claude Levi-Strauss a failli payer cher l’absorption d’une fiole « magique » conseillé par un « ami » médecin. C’est finalement Spinoza qui l’a sauvé du désastre :

« A l’oral, il tire un sujet de psychologie appliquée qui aurait dû le séduire, mais qui le désarçonne. Comme un sportif en perte de vitesse, le voilà qui se drogue : « un médecin de la famille m’avait fait présent d’une ampoule – morphine ? cocaïne ? – qui, prétendait-il, me donnerait de l’esprit si j’en buvais avant la leçon. Pour préparer cette épreuve suprême, on vous enfermait pendant sept heures dans la bibliothèque de la Sorbonne. Je m’empressai d’avaler le contenu de l’ampoule dans un verre d’eau, et m’en trouvai si mal que je dus passer les heures de préparation allongé sur deux chaises. Sept heures de mal de mer ! […] Je comparus hagard sans avoir pu préparer et j’improvisai une leçon qui fut jugée brillante où je crois bien n’avoir parlé que de Spinoza. Finalement la drogue avait peut-être rempli son office 1.LOYER Emmanuelle, Levi-Strauss, Flammarion, Paris, 2015, 912 p.… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notes   [ + ]

1. LOYER Emmanuelle, Levi-Strauss, Flammarion, Paris, 2015, 912 p.